Patler art

L'Ire de l'hydre,2017 

Essence inconnue

Dim. 75 X 20 X 15 cm 

Poids : 1,5 kg 


Dans le travail racinaire, cette oeuvre présente deux oiseaux imaginaires qui semblent regarder avec méfiance et colère face à un agresseur .

 

 

 

 

Service gratuit et accessible à tous

Créer un site Internet gratuit

Ma Liberté, 2016

Cerisier de Wattignies (59)

Dim. 75 X 20 X 15 cm 

Poids : 1,5 kg 


Dans la série des sculptures sur non plus les racines mais le haut du tronc d’où démarrent les branches, est présentée « Ma Liberté » en cerisier. Certes, nous pouvons y deviner une revisite de la statut de la liberté mais le personnage ici symbolisé n’inverserait-il pas les rôles en informant le monde de la suprématie des indiens d’ Amérique ? 


Cette œuvre, à l’instar de Kubikat et de Kubiflore (cf. photos ci-dessous), met en évidence les cœurs de chaque branche soulignant ainsi les cercles concentriques comme le met en exergue ce cliché photographique de Marc Constant sur « Manhattan underground »;

 

 

 

 

Kubiflore, 2016

Cerisier de Wattignies (59)

Dim. 60 X 70 X 45 cm 

Poids : 8,5 kg 


Kubiflore est travaillé dans un haut de tronc d’un cerisier à l’instar de Kubicat et Ma liberté. Dans ces formes cubiques striées, il est possible de déceler différentes expressions allant de l’animal à la fleur. Une option plutôt florale a été retenue mais comme le dit si bien mon ami sculpteur sur bois Jean-François Courbe il faut laisser « sous le regard du public l’œuvre qui n’appartient plus à l’artiste. S’il consent à l’exposer, c’est qu’il est prêt à l’offrir à la critique visuelle et à céder son monopole d’interprétation. C’est donc l’œuvre qui - de manière autonome, sans intermédiaire - doit s’adresser au public. Je veux laisser parler le bois ; à vous de l’écouter ».


Pas d’autre commentaire que de vous laisser vous l’approprier. Elle appartiendra à votre mémoire émotive de façon alors indélébile.

 

 

Kubicat, 2016

Merisier

Dim. 40 X 30 X 30 cm - Hauteur avec socle : 44 cm

Poids : 5,6 kg (avec socle)


2016 représente une orientation différente de travail du sculpteur qui s’éloigne de la souche et de ses racines mais utilise la partie « tête » (sommet du tronc) de l’arbre. Ceci permet de mettre en évidence les cœurs de chaque départ de branche et ensuite de rechercher une forme qui en l’espèce exprime un cubisme. 


Ce merisier de Violaines (62) est présenté posé sur un socle amovible en noyer. 

 

 

I-Scream, 2016

Tilleul ou érable

Dim. 40 X 20 X 25 cm - Hauteur avec socle : 70 cm

Poids : 4,5 kg (avec socle)


Pièce de tilleul ou d’érable de Lille, nettoyée afin de dégager le creux de la pièce. S’en dégage alors  une ébauche du « cri » d’Edvard Munch ou de ces personnages fantomatiques.


Finition avec une vernis satiné. Montée sur un axe d’acier posé sur un socle de résineux teint en noir de macassar vernis.


Collection privée

 

 

Imbroglio calligraphique, 2016

Noisetier pourpre

Dim. 75 X 67 X 25 cm - Hauteur avec socle : 44 cm

Poids : 10,5 kg (socle en cerisier : 7,7 Kg)


Travaillée dans une souche de noisetier pourpre de Sailly sur la Lys, ce « haut relief » se singularise par la finesse de ses courbes extraites de l’ensemble racinaire pour en retirer les plus élégantes.


Cet enchevêtrement de courbes s’apparente à une écriture arabo-musulmane d’où son titre de calligraphie. La face qui vous est présentée correspond à une vue souterraine de l’arbre. Pour obtenir cette élégance gracile, la matière (plus des 2/3) a été creusée et sculptée. Le temps de ponçage est ici très important pour affiner l’ensemble des courbes et ainsi sublimer leur forme et leur texture différente. 

 

 

 

Buitineuse de cèdre, 2016

Buis de la Somme (oiseau-mouche)

Dim. 70 X 60 X 50 cm. Finition haute brillance

Cèdre bleu de Violaines (socle)

Dim. 60 X 40 X 30 cm - 

Poids total : 14 kg  -  Hauteur totale : 110 cm

  

Surprenante sculpture composée de deux éléments solidarisés par une visse amovible. La base constituée d’une branche de cèdre bleu de Violaines (62) cassée par la tempête de 2011 et travaillée en forme de fleur avec un aspect « pétale » symbolisé par le coup de gouge.

 

L’oiseau-mouche sculpté dans une  souche de buis de la Somme, avec le bec posé sur le cœur de la fleur donnant l’impression de butiner

 

 

 

 

 

 

Théorie du genre, 2016

Aubépine

Dim. .. X .. X .. cm    Poids : .. kg

Socle platane de la Bassée (59)


Titre provocateur inspiré de la duplicité des deux bustes posés sur un seul corps et dont le déterminisme du genre n’est pas probant.


Les visages tels des gargouilles n’ont pas de traits qui orientent plus vers un homme ou une femme. Certes, le buste arbore une poitrine bien dessinée mais la distinction féminin-masculin demeure ambigu. Quelques détails suggérés, discrets, peuvent amener l’observateur à une réflexion sur l’ambivalence. 


D’une aubépine de La Neuville (59), l’harmonie des courbes ne laisse pas présager de la dureté de ce bois ligneux. La souche de cet arbre a également permis de sculpter Joker Joyeux.

 

 

 

Mélancolie, 2016

Poirier

Dim. 60 X 40 X 40 cm    Poids : 4,8 kg

 

Sculpté dans un poirier palissandre de Houplin-Ancoisne, ce visage énigmatique au regard perdu semble hors du temps.


Telle l’amimie du dépressif, une absence de vie s’en dégage comme pour emmener l’observateur dans ses songes.

 

Une pointe de folie naît de sa chevelure racinaire désordonnée s’échappant d’une forme de coiffe (renflement entre les racines et le tronc).


Finition non teintée avec vernis satin 

 

Lampe coralliforme 2, 2016

Marronnier

Dim. 135 X 40 X 50 cm    Poids : 35 kg



Plus petite en taille et en poids que sa grande sœur aux douze leds, cette sculpture a également comme objet de transcender l’œuvre naturelle des jardiniers de la ville qui, chaque année, taillent des branches de la dernière saison amenant en cet ensemble de renflements dont certains creusés laissent imaginer un corail.

 

Un système électrique est incorporé dans le cœur de l’arbre et permet d’émettre une lumière de six orifices percés dans la masse. Cette lampe coralliforme entre dans la série dite des marronniers du cimetière de La Bassée


Finition sans teinte avec simple application d’un vernis satin. 

 

Rencontre improbable, 2015

Cyprès (origine Violaines, 62)

Dim. 100 X 40 X 55 cm    Poids : 13,4 kg (avec socle)

Socle : 75 X 30 cm méranti (Bois exotique d'Afrique



Cette souche, une fois nettoyée, laisse apparaître deux formes : l’une aquatique, l’autre reptilienne. Les deux sujets semblent s’éloigner l’un de l’autre sans se perdre du regard.


Le système racinaire évoque des éclaboussures témoignant d’un combat récent ce qui donne un aspect dynamique à l’ensemble. La finition est un chêne moyen doré avec un vernis brillant.

 

 

 

Poséidon endiablé, 2015

Buis

Dim. 70 X 90 X 50 cm    Poids : 8,4 kg 

 


A partir d’une souche de buis dans laquelle ont été respectées les « empreintes » naturelles du système racinaire afin de donner cet aspect tacheté. Apparaît un visage sur un corps en forme de poisson.


La dureté du buis tant dans la sculpture que le ponçage représente le double de travail.


Finition non teintée respectant la couleur tabac blond avec un vernis brillant.

 

 

 

 

Joker joyeux, 2015

Aubépine

Dim. 140 X 100 X 90 cm   Poids : 48 kg

 

Socle platane

Dim. 50 X 27 X 90 cm       Poids : 21 kg



Issu d’une aubépine de La Neuville, dans la lignée des inspirations gorgonesques, Joker joyeux met en évidence un système racinaire qui coiffe un visage inspiré de gaieté.


La blondeur du bois est respectée par un vernis satin qui apporte une douceur joyeuse.

 

 


 

 

Infarctus, 2015

Coeur de poirier (flèche), platane (coeur) et noyer (socle)

Dim. 35 X 30 X 45cm    Poids : 6,1 kg


Sculpture en trois pièces d’essences différentes :

- Flèche en cœur de poirier naturel.

- Cœur en platane non teinté, vernis satin.

- Socle en noyer, vernis brillant

Inspirée de la forme initiale du platane en forme de « myocarde » qui se trouve brisé dans son oreillette gauche alors transpercé d’une flèche ciselée de différents électrocardiogrammes faisant défiler le tracé de phases successives de l’infarctus….

Le Phoenix de ces buis, 2015

Buis. Socle en hêtre

 

Sculpté dans une belle souche de buis centenaire, cet oiseau au long cou ciselé en son coeur laisse découvrir une ramure stylisée dans son système racinaire.

 

Un certain panache lui vaut son titre de Phoenix.

 

La complexité du travail des racines apparaît renforcée par sa finition haute brillance.

La Danseuse de Bandol, 2015

Cep de vigne. Socle noyer

Dim. 100 x 20 x 30 cm          Poids : 4,6 kg


Ce cep de vigne de Bandol entre dans la série des danseuses (cf. Danseuse endiablée. Cep de Cognac).


Sa teinte naturelle est plus claire, ses formes sont plus rondes et joviales avec un visage souriant. Sa tenue recherche une forme de robe bouffonnante.

 

 

Pieuvre, 2015

Cep de vigne

Dim. 65 x 45 x 40 cm          Poids : 4 kg

 

Cep de vigne dont la forme initiale m’a inspiré un animal imaginaire de type « Pieuvre à tête de grenouille ».

 

Travail de mise en valeur de l’ensemble des « cratères » pour accentuer l’aspect de poulpe et révéler la bipolarité de la pièce.


La fragilité de l’ objet a justifié une visse de sécurité à la base du cou qui assure la solidité de l’ensemble.

Guerrier de l'Orient, 2014

Poirier palissé. Houplin-Ancoisnes (59)

Dim. 18 x 18 x 56 cm          Poids : 6,1 kg

Socle : 28 X 28 cm, méranti (Bois exotique d'Afrique)

 

Petit personnage inspiré de périples en Chine et en Turquie. Son expression corporelle pourrait évoquer l’invocation des dieux (face principale) ou la défaite (face arrière).

 

L’aspect bicolore est lié à la partie mortifère de la souche. Quant au tronc, il demeure sain. Afin de respect cette dualité colorée, aucune teinte n’a été posée. Afin de souligner les détails du vêtement, un vernis brillant a été apposé.

 

Nue à genoux, 2013

Cerisier fruit

Dim. 25 x 45 x 80 cm          Poids : 4,5 kg

Socle : 47 x 47 cm, Méranti non teinté et vernis satin

 

Issue du cerisier de Méricourt (2ème pièce), « Nue à genoux » prend sa structure en suivant les formes de la pièce de bois dont on peut d’ailleurs suivre le veinage.


L’aspect bicolore naturel est lié  à certaines zones mortes du bois .



Finition avec un vernis satiné.  


 

Tahrir, 2013

Cèdre bleu de Violaines (62)

Dim.  25 x 15 x 90 cm        Poids : 4,5 kg

 

 

 


 




 


 

Branche de cèdre bleu de Violaines arrachée lors de la tempête de décembre 2011.


La tranche de section a inspiré la coiffure du personnage au visage étiré, triste, hébété d’une mélancolie.

 

Socle : 25x15 cm, Sapin rouge de Norvège, non teinté et vernis satin 

  


 

Le poisson-chat, 2013

Cerisier

Dim.  23 x 23 x 78 cm        Poids : 8,1 kg

Socle : 85 x 30 cm, sapin rouge de Norvège, non teinté, vernis satin.

 




 


 

Issue du cerisier de Méricourt (3ème pièce), cette pièce dont la bouche est la partie creuse d’une branche, présente son originalité dans sa finition utilisant une teinte noire « macassar » avec un réhaut ocre pour les yeux, l’ensemble est fini par un vernis brillant.

 

La tentation, 2013

Cerisier fruit

Dim.  50 x 70 x 90 cm        Poids : 14,7 kg

 

Issue du cerisier de Méricourt (5ème pièce), également inspirée de la forme d’une branche dont la partie creuse allongée évocatrice d’un œil a orienté vers un visage laissant croire à l’appel d’une femme avec une petite moue coquine …


Teinte naturelle laissant paraître les nervures de différente couleur avec finition vernis satinée.

Lampe pieuvre, 2013

Cerisier fruit

Dim. 60 x 60 x 95 cm    Poids : 17,7 kg



 




 


 

Branche creuse de Cerisier de Méricourt qui laissait apparaître deux "trous" spontanément  qui, une fois nettoyés, ont inspiré l'idée d'autres trous . Ces derniers ont été travaillés et calculés afin de transmettre les rayonnements d'une lampe placée à l'intérieur du tronc principal. D'autres trous transfixiants ou gorgnes ont complété l'ensemble donnant l' impression de deux tentacules de pieuvre . 

 

Bois naturel vernis satiné  Cette oeuvre fait partie des 4 éléments de cérisiers sculptés en 2013 ( Nue à genoux, Poisson-chat, tentation, ...)

 

 


 

Inspiration chinoise, 2013

Cerisier fruit

Dim. 45 x 15 x 60 cm    Poids : 1 kg

 

Issue du cerisier de Méricourt (4ème pièce), ce morceau de branche avec sa courbe initiale s’est orientée vers une lettre imaginaire de calligraphie chinoise…

 

Finition : teinte noire « macassar » et vernis satiné.   

 

 

Envolée de charmes, 2013

Charme

Dim. 130 x 90 x 80 cm    Poids : 85 Kg

 

Découverts sur le Bon coin, des charmes quasi centenaires entourant une prairie d'Erquinghem-le-Sec (59). Cette sculpture initialement de 150 Kg a nécessité 3 années de travail estival (100 heures environ) pour aboutir à cette inspiration volage et volatile.


Sa base aux aspects géométriques résulte de l'obligation d'extraire des croissants du tronc incrusté de fils barbelés en acier de la Première guerre mondiale.

 

 C'est alors que s'opposent une base géométrique au sujet empreint de courbes pour exprimer cette envolée dans laquelle se dissimulent têtes d'oiseaux, ailes, cerfs, corps, tous évocateurs du monde des oiseaux.

Exposée à l'AsclépiOrdre en mars 2014 et au Salon Animavia en avril 2014.

 

 


 

Danseuse endiablée, 2014

Cèpe de vigne

Dim. 100 x 20x 30 cm    Poids : 5 kg

 

Issue d'un cèpe de Cognac (Petite champagne des établissements FORGERON Père et fils). C'est au décours d'un périple en cette région que m'a été offert ce cèpe.

 

Après un travail de nettoyage, l'aspect élancé et gracieux m'a orienté vers une danseuse dont le visage rude est stigmatisé, pouvant évoquer une diablesse...ce qui a inspiré ce titre "La danseuse endiablée".


A noter le socle en noyer qui pour épouser la base de la sculpture a amené un trapézoïde distordu qui ajoute un côté gracieux et élancé.


 

 

 


 

Erable de Norvège

Dim. 50 x 20x 50 cm    Poids : 6,1 kg

 

L'entrelacement des courbes évoque l'amour qui, en la circonstance, par une incrustation originelle d'un grillage, évoque le sentiment coupable.


 

 

 


 

Amour piégé, 2014